Un cabinet judiciaire à échelle humaine de longue tradition

Fondé par Maître Delaunay, l’un des premiers avoués près le Tribunal de la ville de Versailles, le cabinet a ensuite été animé par Pierre Courtaigne, lequel est devenu avocat lorsque les professions d’avoués de première instance et d’avocats ont été fusionnés en 1972.

Dans la tradition des anciens avoués, le cabinet a conservé une forte activité contentieuse et judiciaire, devant l’ensemble des juridictions civiles, commerciales, pénales et administratives.

Il assure avec rigueur la postulation devant le Tribunal de Grande Instance et la Cour d’appel de Versailles, ainsi que la représentation devant le Tribunal de Commerce de Versailles. Pour les mêmes raisons, il est particulièrement compétent en matière de voies d’exécution, de recouvrement de créances et de ventes immobilières. Ses avocats plaident devant toutes les juridictions françaises.

Depuis, le cabinet n’a cessé de se développer avec l’arrivée en 1973, d’Elisabeth Flichy-Maigne, puis en 1975, de Gilles Courtaigne, rejoints par Adeline Daste, Aude Morgen Guillemin, et plus récemment par Isabelle Delorme, Thierry Voitellier et Estelle Fagueret-Laballette. Aujourd’hui, le cabinet se compose de huit avocats et de quatre assistantes.

Il s’est enrichi de compétences nouvelles en se spécialisant d’une part en droit de la famille, domaine dans lequel il dispose d’une expertise reconnue du fait, notamment, de la publication régulière d’un ouvrage sur le droit et la pratique du divorce, et d’autre part en matière de responsabilité civile et pénale tant individuelle que professionnelle.

Par ailleurs, l’arrivée des derniers avocats a permis au cabinet de développer une activité en contentieux bancaire et commercial.